Français
USD
États-Unis
Joindre notre Service Client

Family Concept Store

Bugaboo

Bugaboo

Bugaboo, c’est la marque de mobilité qui propose des poussettes au design innovant et révolutionnaire. Fondée en 1999 par le designer Max Barenbrug et le docteur Eduard Zanen, la marque propose des poussettes haut de gamme toutes plus innovantes les unes que les autres. Chaque modèle possède ses caractéristiques pour convenir aux différents âges des enfants et style de vie des parents. La Bugaboo Caméléon 3+ est la tout-en-un mythique. La Bugaboo Bee 6 s'adresse aux citadins qui ont peu de place. Le modèle Bugaboo Donkey 3, idéal pour des jumeaux, s’adapte aussi à deux enfants d’âges différents. Le modèle Bugaboo Fox 3 offre une maniabilité tout terrain parfaite. Découvrez enfin la nouvelle Bugaboo Butterfly, la poussette citadine pliable en une seconde. De vraies poussettes de compétition disponibles sur Smallable.
En savoir plus



 

interview
 

Madeleen Klaasen

Directrice marketing de Bugaboo 

Bugaboo est bien plus qu’une simple marque de poussettes. C’est un concept qui mêle simplicité d’utilisation, design complexe et esthétique moderne. Max Barenbrug, passionné depuis tout petit par les roues, les voitures et la mobilité en général, a imaginé sa première poussette pour son projet de fin d’études en 1994, et ne cesse d’innover depuis. Perfectionniste, il cherche à aller toujours plus loin, soucieux de rendre le quotidien des parents plus facile et stylé. Madeleen Klaasen, directrice marketing depuis presque 15 ans dans l’entreprise, est fière de participer à une aventure où le design est au coeur des préoccupations, autant que le confort des enfants. Le tout en respectant la personnalité des parents, pour qui la balade en poussette devient un plaisir quotidien. 

 


La marque a été créée après que Max Barenbrug a designé une poussette pour son diplôme de fin d’études à la Design Academy de Eidhoven en 1994. Quelle était son envie à ce moment-là ?

Tout d’abord, il faut savoir que depuis tout petit, il est entouré d’enfants. Il avait quatre soeurs. Ensuite, il a toujours eu une passion pour les roues, il les observait dans la rue, il était toujours sur une moto ou un skate. Max était obsédé par l’idée d’aller d’un point A à un point B, de se sentir libre et d’avoir des sensations sur le chemin. En réalité, il devait faire des études de commerce, mais ça ne lui a pas plu du tout, donc il a fini par se diriger vers une école de design. Une autre manière de faire du business ! Il fallait qu’il suive sa passion. Il aimait l’idée de réfléchir à des concepts qui pourraient changer le quotidien. En observant les gens dans les rues d’Amsterdam, où il vivait, il a commencé à voir des problèmes qui pourraient être résolus. Beaucoup de gens circulaient à vélo, et puis il a vu des mamans avec des poussettes. Il s’est alors dit que s’il devenait père, il voudrait quelque chose qu’il serait fier de pousser. Il s’est focalisé sur les hommes principalement, et sur des gens actifs, sportifs. Donc il a designé ce projet, dans l’espoir que les gens changent leur regard sur ce type de produit.

Comment était le marché des poussettes à cette époque ?

Il y a 20 ans, l’industrie des poussettes ne s’intéressait pas du tout au design, et Max voyait les gens lutter parce que ce n’était pas pratique, et pas confortable ni pour l’enfant ni pour les parents. C’était un problème qui devait être résolu. Max n’avait alors aucune idée de l’ampleur que cela allait prendre et qu’il était en train de monter une grande marque. Il voulait améliorer la vie des gens.

 

 

Depuis quand êtes-vous directrice marketing de Bugaboo ?

Cela fait maintenant 14 ans, j’étais numéro 8 à l’époque. Avant cela, j’ai travaillé chez Nike pendant sept ans. Je dis toujours que mon rôle est de rendre explicite ce qui est implicite dans la tête de Max. C’est toujours un très long processus, nous travaillons vraiment main dans la main. 

Quelles sont les dates clés dans l’histoire de Bugaboo ?

En 1999, nous avons ouvert aux Pays-Bas et en Belgique. Puis en Espagne, au Royaume-Uni et dans le reste de l’Europe. En 2002, nous avons eu une opportunité incroyable lorsque nos poussettes Bugaboo ont fait une apparition dans la série Sex And The City. Nous avions quelqu’un de chez nous qui allait à Los Angeles et connaissait des gens chez HBO. Le personnage de Miranda devait avoir un bébé dans la saison suivante, nous avons donc envoyé des photos et avons reçu un mail nous disant qu’ils voulaient une de nos poussettes. Ça a été un tremplin formidable pour nous parce que cela nous a permis d’être distribué l’année suivante à New York. Et puis grâce à cela, nous étions désormais pris au sérieux par les Etats-Unis. Ensuite, notre succès là-bas nous a aidé à développer notre succès en Europe. A partir de ce moment-là, Bugaboo est devenu une marque internationale. Un autre moment charnière pour nous fut en 2008. Cette année-là, nous avons connu une récession et nous devions choisir : allions-nous tout vendre rapidement ou investir dans le nouveau produit qui était la poussette Bugaboo Donkey ? Finalement, c’est ce que nous avons décidé de faire. Nous avons investi énormément d’argent dedans et en 2011, nous avons rapidement augmenté notre chiffre d’affaires. C’était une belle preuve qu’il faut croire en soi, et se tenir à ses convictions.

Pouvez-vous nous raconter l’histoire du nom Bugaboo ?

Pour son diplôme, Max devait choisir un nom. Il a regardé dans le dictionnaire et a vu le mot “Bugaboo”, qui signifie croque-mitaine, un genre de petit fantôme taquin envers les enfants. Il trouvait que c’était bien pour le marché et que cela avait un côté rebelle aussi, parce que nous ne faisions pas comme les autres. Il s’est aussi dit que ce serait un nom international.

Et comment avez-vous imaginé le logo de Bugaboo ?

Au départ, il avait choisi un logo différent pour son diplôme. Et puis lorsque je suis arrivée, nous avons évoqué l’idée de mobilité, et Max souhaitait quelque chose qui implique cela et qui soit moins enfantin. Il avait toujours en tête des cercles, la notion de mouvement continu et aussi le générique de James Bond ! Nous sommes finalement arrivés à un logo plus mature, design et esthétique.

 


Comment définiriez-vous en quelques mots l’ADN de la marque Bugaboo ?

Bien sûr nous voulons ce qu’il y a de mieux pour les enfants, mais le design est vraiment pensé pour les pères, et les parents en général. Eux aussi veulent être confortables, et libres. Il faut qu’ils se disent que pousser une poussette n’est pas un fardeau. Ils n’ont pas non plus à se poser la question : comment je sors avec ça ? Ou dans la neige ? Max veut que les parents soient fiers. Nous pourrions décrire la philosophie de Bugaboo en trois mots : malin (c’est un design complexe pour un résultat simple), excitant (nous voulons créer de l’excitation chez les parents, pour qu’ils aient envie de sortir avec leurs enfants), pragmatique (nous faisons en sorte que les choses soient les plus simples possibles, pas de blabla, tout est intégré).

Que préférez-vous dans votre travail ?

J’adore le marketing mais uniquement pour des entreprises qui ont de la passion, et une expertise client. Et j’aime profondément le design. Je n’ai pas d’enfant, alors lorsque Bugaboo est venu me chercher en m’expliquant qu’ils faisaient des poussettes, je n’étais pas sûre. Mais je suis allée chez eux, et Max m’a parlé de son concept autour de la mobilité. Il m’a montré les produits, les différentes possibilités, avec toute l’innovation, le design et le style qu’ils pouvaient proposer. Pour les mères et pères à travers le monde, ça allait être génial. Je tombais déjà amoureuse des poussettes Bugaboo. Je savais qu’on tenait quelque chose de différent, en proposant de la complexité dans sa forme la plus simple. Il y a 15 ans, nous avons vraiment fait la différence. C’est formidable d’être parents, mais on veut aussi pouvoir rester soi-même. L’attention se portait sur les pères, ce qui était nouveau aussi. Nous avons même travaillé avec des créateurs de mode, ce qui nous a permis de nous retrouver dans le magazine ELLE, en 2005. La marque intéressait aussi les magazines de design et d’économie.

Comment avez-vous collaboré avec des créateurs de mode ?

La plupart du temps, les designers aiment le lifestyle et le design de Bugaboo. Nous avons suivi la mode des parents qui souhaitaient montrer leur propre style. Nous avons travaillé en collaboration avec Missoni, par exemple. Ils sont connus pour leurs plumes et leur motif, qu’ils ont transposé, et nous avons aussi créé avec eux une couverture en laine. Ils ont vraiment compris notre essence créative. Avec Viktor and Rolf, c’était véritablement une fenêtre ouverte. Ils ont ajouté des éléments amusants, comme des tatouages. Ils voulaient imaginer trois histoires différentes… Le plus important, c’est de raconter une histoire. Après, nous suivons.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Nous avons énormément d’idées mais notre concept prend tellement de temps. Max aime particulièrement les voitures, surtout les Mercedes, et il pourrait passer des heures à vous parler des raisons pour lesquelles il les aime tant. Il trouve qu’au fil des ans, ils ont su créer de nouveaux éléments comme aucune autre marque. Frank Lloyd aussi est une grande source d’inspiration. Il a créé le building Johnson and Johnson en 1939, et avait une vision bien précise de ce qu’il voulait. Et ça a marché. Si vous croyez en votre concept, il ne faut pas lâcher, nous essayons de rendre l’impossible possible. Max repousse toujours les limites. L’inspiration principale est qu’il faut croire en soi. Si c’est beau mais que ça ne fonctionne pas, il n’en voudra pas, et vice-versa. C’est pour cela que ça prend tant de temps.

Quelles sont les meilleures ventes ?

La poussette Bugaboo Cameleon est toujours notre best-seller à ce jour. Les ventes ne cessent d’augmenter depuis les premières années. Nous avons ensuite lancé la poussette Bugaboo Bee et les autres… Mais ce n’est pas un effet de mode, tous les produits progressent. Nous faisons de notre mieux pour que le concept soit le mieux possible, et que les poussettes Bugaboo durent longtemps. Le résultat c’est sa valeur finale, c’est un réel investissement. C’est ce qui me plaît le plus dans ce produit : sa grande qualité. Nous avons beaucoup d’histoires formidables autour de Bugaboo, de différents enfants qui ont utilisé la même poussette, ou de gens qui revendent la leur sur ebay, ce qui fait qu’elle a une seconde vie.

 


Y-a-t-il une poussette adaptée à chaque ville ?

La bonne nouvelle, c’est que nos produits sont internationaux ! La Bugaboo Bee est la plus pertinente pour le marché asiatique, parce que les gens vivent principalement dans les villes, dans des appartements. La poussette Bugaboo Buffalo se vend très bien dans les pays nordiques, parce qu’elle est pratique dans la neige. A Paris nous voyons beaucoup de Bugaboo Bee aussi. En Asie, ils choisissent plutôt des couleurs vives, contrairement au Royaume-Uni par exemple. A l’avenir, on pourra vraiment créer spécifiquement pour chacune de ces villes.

Vous êtes basés à Amsterdam. Pouvez-vous nous parler de la société ?

Nous nous sommes développé très vite. Nous travaillons avec 84 designers et ingénieurs. Notre siège est composé de 325 personnes, nous sommes vendus dans 49 pays. Nous avons un bureau en France, à Los Angeles, au Royaume-Uni, à Shangaï… C’est agréable d’avoir notre propre usine dans chaque pays.

Vous avez créé Bee In The City, une plateforme sur laquelle les gens peuvent poster des photos de leurs poussettes. Etait-ce important pour vous de tisser une relation privilégiée avec vos clients ?

Nous observons beaucoup dans la rue, chez nos clients. Sur ce site, les gens s’inscrivent et aiment poser des questions, ce qui nous permet d’avoir une vue d’ensemble, et de développer de nouveaux produits. Nous essayons d’identifier ce que nous faisons bien, nous voulons aider, répondre aux besoins. Ils nous envoient des anecdotes, des photos… Avec Facebook, Instagram et les autres médias sociaux, on peut voir l’excitation des gens. Ils sont stylés, ils nous inspirent énormément, nous apprenons beaucoup d’eux. Les gens peuvent aussi créer leur propre poussette Bugaboo sur le site, choisir l’assise, le design, il faut aller de plus en plus vers cela. Une façon d’être pertinente avec nos clients et d’anticiper ce qu’ils veulent. 

Quelle pourrait être la devise de Bugaboo ?

Il y en a plusieurs. Il s’agit vraiment d’enrichir la vie des utilisateurs, donc ça pourrait être “Laisser les gens bouger librement dans leur monde”. Nous, nous disons que nous créons un “nouveau concept de mobilité”, qui est un processus très long. Et enfin je dirais : “Que la croyance règne”, l’idée selon laquelle il faut toujours croire en soi.

Quels sont vos nouveaux projets ?

Nous avons lancé notre nouveau produit en septembre 2016. Rien à voir avec les poussettes, mais toujours avec l’idée de mobilité. Nous le verrons dans tous les lieux publics, et là encore, cela va changer le quotidien des gens. Il s’agit d’un nouveau système de bagages Bugaboo, très innovant, pour redécouvrir le plaisir de voyager.

De quoi êtes-vous la plus fière ?

La performance, et le fait que nous faisons une différence dans la vie des gens. Je n’ai pas d’enfant, mais depuis deux ans, je suis une belle-grand-mère. J’utilise la Bugaboo Donkey et je cours avec. Ça fait partie de moi, de qui je suis. C’est absolument génial de rester soi-même tout en embrassant son nouveau rôle de maman.

Retrouvez tous nos modèles Bugaboo dont la Bugaboo Bee, la Bugaboo Donkey,
la Bugaboo Cameleon  et la NOUVELLE Bugaboo BUTTERFLY en ligne, mais aussi dans notre concept store à Paris : 81 rue du cherche-midi – 75006 Paris.

Fermer
Le modèle Bugaboo BEE 6Transformez vos promenades quotidiennes en aventures enrichissantes pour votre enfant avec la Bugaboo Bee 6. Sa conception compacte et sa construction confortable en font un rêve à conduire.

Zoom Sur

Le modèle Bugaboo BEE 6

Transformez vos promenades quotidiennes en aventures enrichissantes pour votre enfant avec la Bugaboo Bee 6. Sa conception compacte et sa construction confortable en font un rêve à conduire.

Le modèle Bugaboo Fox 3Peu importe la destination, la Bugaboo Fox 3 offre la meilleure des balades. Avec sa maniabilité tout terrain parfaite, rien ne vous empêche de profiter des joies de la parentalité.

ZOOM SUR

Le modèle Bugaboo Fox 3

Peu importe la destination, la Bugaboo Fox 3 offre la meilleure des balades. Avec sa maniabilité tout terrain parfaite, rien ne vous empêche de profiter des joies de la parentalité.

Où acheter votre Bugaboo à Paris ?

SMALLABLE FAMILY STORE

81, rue du Cherche-Midi - 75006 Paris
Lundi de 14h à 19h / Mardi - Samedi de 11h à 19h / Tél : 09 67 87 29 43

Désolé, nous ne distribuons pas cette marque dans votre pays de livraison.