Français
USD
États-Unis
Joindre notre Service Client

Family Concept Store

Soft Gallery

Soft Gallery

Derrière l'univers poétique et coloré de la marque danoise Soft Gallery, se cache Tine, styliste passionée pour l'art, cela l'a poussée à créer une marque atypique et empreinte de créativité. Chaque saison, un artiste crée en exclusivité pour Soft Gallery des motifs arty, pop ou encore figuratifs. Imprimés et broderies sont déclinés sur des t-shirts, jupes et robes en coton pour une collection confortable et facile à associer. Par ailleurs, La créatrice de Soft Gallery agit activement contre le travail des enfants en Inde. Ainsi une partie des bénéfices est reversée à la maison pour enfants que Soft Gallery a créé en Inde. Cette marque ludique est avant tout un projet artistique et humain.
En savoir plus


 

interview
 

Tine

Nous avons eu la chance de pouvoir passer une journée avec Tine – fondatrice de la marque Soft Gallery - dans son magnifique bureau situé dans une ancienne fabrique de pianos à Copenhague. Soft Gallery est une marque de mode enfant qui collabore avec des artistes venus des quatre coins du monde pour créer des œuvres d’art qui sont imprimées et brodées sur les vêtements qui constituent sa collection. Aujourd’hui, elle partage avec nous l’univers poétique de Soft Gallery mais également leur challenge. Elle nous parle de son enfance et de la façon dont elle dirige chaque jour ce projet excitant.

 


Comment a commencé l’aventure Soft Gallery ?

L’idée derrière Soft Gallery est née d’un intérêt pour l’art et la mode et la volonté de collaborer avec d’autres talents ; partager et développer des projets artistiques et tout mettre en commun en utilisant des vêtements comme un artiste utilise des toiles de canevas.
Inspirée par son environnement, ses voyages et l’idée de travailler dans l’industrie de la mode, elle a ressenti le désir de créer des vêtements poétiques pour les enfants, des pièces qui raconteraient des histoires, bien différentes de ce que l’on pouvait trouver en mode enfant à cette époque.

Pouvez-vous vous présenter ? (vos expériences, où vous avez grandi, où vous vivez maintenant…)

 J’ai grandi à Copenhague avec ma sœur et mes parents. Je suis allée au Sankt Annæ Gymnasium, une école de musique renommée au Danemark. Beaucoup de chant, des concerts, des voyages autour du monde... C’était un moment vraiment spécial pour moi, quelque chose que j’aimerais toujours et dont je me souviendrais toute ma vie avec nostalgie.
A cette époque, je faisais de la danse classique chaque jour après l’école et très vite le conservatoire est devenu ma seconde maison. J’adorais ça et je continue d’adorer la danse. J’adore l’expérience de la danse classique mais également découvrir de nouvelles manières, plus expérimentales, d’interpréter le ballet.
Un peu plus tard, j’ai fait une licence à l’école de design du Danemark, avant d’enchainer avec deux années fantastiques à Londres pour mon Master en mode femme au Royal College of Art. Je suis restée à Londres un moment et j’ai travaillé pour Kenzo Kii, Left Hand et d’autres designers. Je suis ensuite rentrée au Danemark où j’ai fait du design mode femme pour Bruuns Bazaar pendant trois ans avec un court passage très amusant chez H2O, une marque sportswear Danoise. C’était juste avant de commencer Soft Gallery.
Aujourd’hui j’habite à Charlottenlund, en périphérie de Cophenhague, je vis dans une maison des années 60 juste à côté de la mer et de la forêt avec mon mari, Simon, qui est directeur de films commerciaux, et mes deux enfants, Norman, 14 ans et Ida, 10 ans, sans oublier notre cocker espagnol, Bailey, qui est devenu une part très importante de notre famille. J’apprécie beaucoup d’être près de la nature. C’est un grand privilège de pouvoir ouvrir sa porte et de sentir le sel de mer ou d’avoir la forêt dans votre jardin.



Quel genre d’enfant étiez vous ? Quels étaient vos rêves ?

J’étais une rêveuse, toujours heureuse, je passais mon temps à chanter, danser avec mes amis. J’étais une vraie fille. J’adorais mes poupées Barbie et je leur faisais moi-même des vêtements. Je cousais et je m’amusais à broder avec ma grand-mère qui était une vraie créative et une femme magnifique et très élégante. Elle a toujours été une grande inspiration pour moi, elle a fait jaillir la flamme et je sais qu’elle me soutient dans mes choix créatifs.

Quel est votre rôle dans l’entreprise ?

Je travaille au processus de création, de la toute première idée jusqu’au dernier détail. Après ce processus long et intense, je m’occupe de toute la production avec l'équipe puis nous nous occupons du branding et des relations presse, de l’identité visuelle etc avec mon département presse et mon département chargé du graphisme, je travaille également en étroite relation avec nos équipes chargées de la vente.

En quelques mots, quelle est la philosophie de votre marque ?

Partager des histoires et faire découvrir l’art aux enfants.

Quelles sont vos inspirations ? 

Chaque collection commence avec une intuition, un sentiment, un état d’esprit et est inspirée par tout ce qui nous entoure dans nos vies quotidiennes. Nous devons préparer les collections un an et demi avant que ces dernières n’arrivent en magasins donc le plus souvent nous suivons  avec l'équipe de création ce qui nous semble bien et ce qui nous inspire à ce moment précis.
Le monde autour de nous est mon inspiration..Les œuvres d’art des collections sont nombreuses et variées mais proviennent toutes de l’univers que j'aime et naissent du mélange du travail minutieux et de l’âme poétique de l’artisan. Des broderies faites à la main représentant une nuit étoilée, réalisée dans des tons dorés, des imprimés en forme de cœurs, des œuvres colorées au pinceau ou encore des motifs rappelant l’artisanat de l’artisan boucher.

Pouvez-vous nous décrire une journée de travail type ?

 Je commence toujours mes matinées au travail par un café de mon cafetier préféré, Original Coffee. On y trouve le meilleur café de la ville et beaucoup de visage familiers, on peut discuter rapidement avant d’aller au travail, c'est un bon moyen de bien commencer la journée. En allant au travail j’espère toujours que la journée va être calme, créative avec beaucoup de temps pour aller au fond des choses. Mais la plupart du temps je finis par faire des réunions avec les équipes productions, design ou vente. Naturellement, diriger une entreprise de douze employés et une collection qui grossit de plus en plus chaque année n’est pas simple, mais j’adore ça. Il suffit juste de trouver du temps pour être créatif lorsque le calme s’impose autour de vous… Le soir ou la nuit lorsqu’il n’y a rien qui puisse vous distraire, juste vous, de la bonne musique et du temps pour laisser votre esprit créatif s’exprimer.



Que faites-vous pour conserver un équilibre entre votre vie professionnelle et personnelle ?

C’est parfois difficile de trouver l’équilibre entre le travail et la vie de famille. Lorsque vous être créative vous ne pouvez pas décrocher et rentrer à la maison. Les idées et les pensées continuent à fuser et se développer, même lorsque je prépare le diner ou que je passe du temps avec mes proches. Je ne pense pas que ce soit une mauvaise chose, le fait d’être créative influence la façon dont je vois le monde et je m’en sers beaucoup avec mes enfants. En particulier ma fille, elle adore coudre, dessiner et faire des bijoux. Je prends des cours de pilates et de danse, c’est un moyen fantastique pour moi d’oublier toutes mes tâches quotidiennes. J’adore lire, même s’il est parfois difficile de trouver le temps… Le week-end dernier ma fille et moi avons créé des hiboux en argile et j’ai adoré.

Vous allez célébrer votre dixième anniversaire. Pouvez-vous nous dire quelle est la chose la plus importante que vous ayez apprise ces dix dernières années et nous faire part des projets à venir pour les dix prochaine ?

Créer Soft Gallery a été à la fois incroyablement difficile et très excitant. J'ai dû apprendre à gérer une entreprise et découvrir toutes ses composantes. Il se passe toujours des choses intéressantes… La marque va se développer et prendre de nouvelles directions, de nouveaux projets innovants vont arriver et de nouvelles collaborations vont suivre… En 2017,  nous avons célébré nos 10 ans et nous avons organisé un grand événement lors de la Semaine de la mode de Copenhague en août dernier. Je fais aussi en sorte de toujours avoir de nouvelles histoires à raconter à nos clients.  L'objectif est de toujours offrir des vêtements poétiques qui ont un vrai sens sans pour autant mettre de côté la qualité ou le design. L'ambition est d’être accessible dans le plus grand nombre de boutiques autour du monde et rejoindre des agents/distributeurs sur des marchés où la marque n'est représentée. Enfin, j'essaye d’être toujours plus fort en responsabilité sociétale des entreprises (RSE) ; c’est extrêmement important.



Quel est le meilleur conseil que vous aillez reçu ?

Tine – Ma meilleure amie m’a un jour donné un conseil créatif que je suis toujours depuis : « Concentre-toi sur ce que tu sais faire et n’essaye pas de faire quelque chose de complétement différent ».

Qu’est-ce que vous aimez chez Smallable ?

Je me souviens du moment où j'ai été contactée par Smallable, c’était au tout début de l’aventure Soft Gallery. J'étais très honorée et très fière car Smallable était l’un des projets très spéciaux . Spft Gallery s'est retrouvé dans ce magnifique esthétique et j'ai tout de suite pensé que Smallable serait la plateforme parfaite pour représenter la marque.



Quelles sont vos boutiques préférées à Copenhague ?

Mon restaurant préféré est "Fiskebaren” dans le quartier des boucheries à Copenhague. La nourriture et les cocktails y sont très bons et l’environnement est très relaxant. Pour la période estivale nous avons un restaurant unique et absolument génial qui s’appelle ØsterGRO, il est situé au-dessus de la plus ancienne maison de vente aux enchères de voitures de Copenhague, et dispose de 600m2 de terrasse, le restaurant est construit comme une petite serre placée au milieu de légumes bio et fleurs. C’est un endroit magnifique et très calme où manger pour profiter du coucher de soleil. Pour faire du shopping, la meilleure boutique est sans doute Storm and Strøm, ils ont une sélection de marques unique et très innovante. Pour la décoration d’intérieur, c’est Fil de fer, un magasin et un web-shop exclusive qui propose des pièces françaises vintages. Ils sélectionnent des meubles anciens, des lampes et des accessoires. J’aime aussi énormément le magasin Rue Vert.

Un endroit où aller avec ses enfants à Copenhague ?

Pour le diner je dirais que c’est Copenhagen Street Food, sur Paper Island en bord de mer. Vous pouvez y choisir entre 40 différents types de nourriture sur les différents stands. L’endroit est entouré de canaux et offre une vue spectaculaire sur Copenhague et le port, parfait pour les soirées d’été en famille ou avec des amis.
Un autre endroit sympa où aller avec les enfants est le Louisiana Museum Of Modern Art. Louisiana et l’un des plus grands musées d’art moderne à l’international. C’est un endroit où l’art, la nature et l’architecture se rencontrent dans un endroit unique. Ils ont également créé un endroit pour les enfants, ma fille et moi pouvons passer des heures à peindre ou à créer de petites sculptures en argile dans leur studio.

Quelles sont les chansons les plus écoutées sur votre playlist en ce moment ?

« Shackled Up » d’Alex Vargas, « Angel  Zoo » de Phlake et « Déjà vu » de Scarlet Pleasure. La musique me rend heureuse. Je tire beaucoup d’inspiration de mon fils de 14 ans, Norman. Il adore la musique ! Nous avons toujours de la musique à la maison.

Quel est votre motto dans la vie ?

Sois ce que tu veux être, pas ce que les autres veulent que tu sois. Fais-le avec passion ou ne le fais pas du tout…

Fermer
|

122 résultats